Ecole d'ingénieur et centre de recherche en télécommunications

Mobilité Institut Mines Télécom

Les écoles de l’Institut Mines-Télécom ont signé une convention pour permettre la mobilité des étudiants en 3e année de cycle ingénieur

Cette convention prévoit que les élèves ingénieurs en 2e année pourront demander à effectuer leur 3e année de formation dans une autre école de l’Institut Mines-Télécom.

De nouveaux cursus ou options en 3e année tout en restant diplômé de son école !

La convention concerne les 10 écoles de l’Institut Mines-télécom : Mines Albi, Mines Alès, Mines Douai, Mines Nantes, Mines ParisTech, Mines Saint-Etienne, Télécom Bretagne, Télécom Ecole de Management, Télécom ParisTech, Télécom SudParis, ses 2 écoles filiales EURECOM et Télécom Lille 1, ainsi que son partenaire stratégique Mines Nancy.

 

Les élèves intéressés par cette nouvelle possibilité effectueront au moins 6 mois dans une autre école de l’Institut afin de suivre une thématique qui n’est pas proposée dans leur école d’origine, tout en restant diplômé de leur école d’origine.

Les étudiants intéressés se déclareront en 2e année. La sélection se fera sur dossier par le directeur des études de l’école d’origine et de l’école d’accueil, de façon à garantir le succès des mobilités.

Témoignage mobilité

Suzanne Shoaraee -  Élève ingénieur en dernière année à EURECOM.

Après mes classes préparatoires, j’ai choisi d’intégrer l’école généraliste des Mines à Douai.
J’étais intéressée par une mobilité en France en dernière année. Les possibilités d’échange avec les écoles Télécom ont immédiatement suscité mon intérêt. En particulier, je me suis renseignée sur EURECOM à Sophia Antipolis, la seule école d’ingénieur en France à proposer un cursus entièrement en anglais et très orienté à l’international avec plus de 70 % d’étudiants étrangers. L’opportunité d’étudier dans la première technopole d’Europe et de choisir tous mes cours à la carte m’ont séduit immédiatement. J’ai alors fait part de mon projet à mon responsable pédagogique et tout s’est fait très simplement et rapidement.
Maintenant, je vis pleinement ma dernière année avec une équipe encadrante aux petits soins pour ses élèves. Cette expérience avec EURECOM est indéniablement un « plus » dans mon parcours. En effet, de nouvelles perspectives se sont offertes à moi puisque la formation dispensée à EURECOM m’a, par exemple, permis d’obtenir mon stage de fin d’étude chez ARM.

Verbatim

« Cette convention résulte de la volonté des 13 écoles de l’Institut de faire bénéficier leurs élèves-ingénieurs de la diversité des formations qu'elles dispensent. C’est un nouvel exemple, après les double-diplômes, de la synergie qui s’opère entre toutes les écoles du nouvel Institut Mines-Télécom. »

Jean-Claude Bara, directeur des formations, de l’international et des partenariats de l'Institut Mines Télécom