Ecole d'ingénieur et centre de recherche en télécommunications

ERC

Une bourse ERC Advanced Grant à EURECOM !

David Gesbert, Professeur et responsable du département Systèmes de Communication à EURECOM, vient d’obtenir une bourse ERC Advanced Grant pour les recherches qu’il conduit sur les systèmes de communication sans fil au delà du standard 5G. Un financement prometteur qui va permettre d’influencer profondément les communications mobiles du futur, et qui conforte la qualité de la recherche menée à EURECOM.

Un parfum de rupture technologique

Ce sésame ERC - dont le taux de réussite plafonne à 12% - récompense bien sûr des chercheurs émérites, mais surtout capables de proposer des projets de rupture, pouvant apporter une nouvelle dimension à leur discipline. C’est exactement le cas du sujet de David Gesbert, spécialiste mondialement reconnu dans le domaine des communications mobiles et dont le projet promet d’établir un nouveau paradigme dans la communication entre mobiles. Affublé de l’acronyme très évocateur PERFUME, pour high PERfomance FUture Mobile nEtworking, ce projet vise à mieux utiliser les ressources « calcul et mémoire » de tout objet connecté, tant au niveau des objets eux-mêmes qu’au niveau de la communication entre eux. Un sujet qui se situe donc dans le prolongement du développement de la 5G, qui devrait être standardisée d’ici cinq ans.

 

Car faire communiquer les dizaines de milliards d’ « objets connectés » prévus à moyen terme ne pourra se faire via un réseau centralisé classique tel qu’on le connaît aujourd’hui. Et ce, autant pour des raisons de sécurité et de coût, que de difficultés techniques dans les contextes où l’infrastructure existante est réduite. L’idée de David Gesbert est donc d’exploiter les capacités de calcul dont disposent les objets connectés - limitées au niveau individuel certes, mais énormes au niveau collectif. L’objectif est de donner à ces objets plus de contrôle, d’établir un processus de décision coopérative entre deux objets proches pour faire ensuite remonter l’information « pré-digérée » vers l’élément central du réseau, en général l’antenne-relais. Compte tenu des ressources largement sous-utilisées des objets connectés aujourd’hui, on comprend comment un tel projet peut transformer profondément les communications sans fil.

Un financement à long terme

Grâce à cette bourse de l’European Research Council, David Gesbert dispose désormais d’un budget de 2,4 millions d’euros pour développer son projet qui pourrait impacter les systèmes sans fil au-delà du standard 5G et surtout permettre de gérer l’explosion de données mobiles à venir.

Un financement à long terme étalé sur 5 ans qui va lui permettre de consacrer son temps entièrement à la recherche.