Ecole d'ingénieur et centre de recherche en télécommunications
Date: 
18-08-2014

Une étude menée par des chercheurs de Sophia Antipolis estime que les firmwares des systèmes embarqués sont une porte d'entrée de choix pour d'éventuels pirates. En étudiant plus de 32 000 images de ces programmes, ils ont découvert plusieurs vulnérabilités.

Sans titre 1Des chercheurs d'Eurecom, basés à Sophia Antipolis, publient un rapport critique concernant la sécurité de systèmes embarqués comme les caméras de surveillance, les imprimantes, les routeurs et autres périphériques. Les 4 spécialistes expliquent avoir passé au crible les images de 32 000 firmwares.