Ecole d'ingénieur et centre de recherche en télécommunications

CAMPUS STIC

CAMPUS STIC : Un peu d’histoire

Lors de l’implantation d’EURECOM sur le site de Sophia Antipolis, il était prévu que France Télécom construise un bâtiment sur un terrain mis à disposition par le Conseil Général des Alpes-Maritimes sur une zone universitaire à Sophia Antipolis.

Mais le projet de zone universitaire a été gelé et, dans le même temps, France Télécom a changé de statut, ce qui a entraîné le rattachement de ses écoles au Ministère de l’Industrie via l’EPA GET. Aussi a-t-il fallu envisager une autre solution.

A l’époque -on était en 1999-, une réflexion sur “l’université du 3ème millénaire” était lancée et les industriels locaux, regroupés au sein de l’Association “Telecom Valley” souhaitaient appuyer leur développement sur un campus fort à l’image de la Silicon Valley.

Sous l’impulsion des dirigeants d’EURECOM, les différents acteurs de Sophia Antipolis ont alors imaginé de créer un “campus des STIC” qui regrouperait sur un même site des institutions d’enseignement supérieur et de recherche du domaine. Cette démarche a d’emblée été largement soutenue par les collectivités locales : en créant une masse critique, en matérialisant une offre éducative complète allant du niveau de Technicien jusqu’au Doctorat (via le Master), en permettant de disposer d’un potentiel de recherche pluridisciplinaire en adéquation avec les besoins des entreprises, ce projet allait en effet conforter le site de Sophia Antipolis comme étant un pôle majeur d’attraction dans le domaine des STIC. C’est dans cet esprit que, le 8 juillet 1999, Eurécom, l’INRIA, l’UNSA et la Telecom Valley, signaient une déclaration d’intention dans laquelle chacun exprimait sa volonté de coopération et de mise en œuvre du projet “Campus STIC”.

La création de ce Campus, qui pouvait sembler un peu visionnaire à l’époque, prend aujourd’hui tout son sens avec la création des “pôles de compétitivité”.

“Le projet Campus”

Le projet de Campus n’est pas uniquement un projet de bâtiment, c’est avant tout une volonté de collaboration. Car si la proximité géographique ne suffit pas à créer une collaboration, elle est susceptible de favoriser grandement les synergies tant sur le plan pédagogique - par des échanges de professeurs, par des masters communs- que sur le plan scientifique au travers de projets de recherche communs, ou encore l’organisation de colloques ; sans oublier la collaboration avec l’entreprise, par une politique de création et d’incubation commune.

Le “Campus STIC”, c’est donc un important projet immobilier mais aussi des projets collaboratifs de recherche financés dans le cadre du quatrième Contrat de Plan Etat Région.

EURECOM a ainsi pu bénéficier d’une subvention pour le financement d’un projet en collaboration avec l’INRIA sur l’opération “Plateforme logicielle UMTS”.

Le projet IMMOBILIER CAMPUS STIC

Depuis la création du Restaurant Universitaire et l’implantation de l’ESSI, l’ESINSA, l’IUT en informatique et l’INRIA, une sorte de mini-campus existe déjà de fait dans la zone de St Philippe. C’est dans cette zone proche de Hewlett Packard que le campus STIC verra le jour sur un terrain de 14 hectares acquis par le Conseil Général des Alpes-Maritimes, maître d’œuvre du projet.

EURECOM, très motivé par ce projet qui va pérenniser son ancrage sur Sophia Antipolis, s’est largement investi durant toutes les phases de conception pour défendre “l’esprit Campus”.
Aujourd’hui, le projet “Willmotte” architecte maître d’œuvre répond bien à cette préoccupation. Toutes les composantes du Campus (EURECOM/INSTITUT TELECOM, EPU, INRIA) seront reliées entre elles par un grand “deck” voie piétonne. Elles disposeront d’un lieu commun de recherche et d’un lieu prestigieux d’accueil avec un amphithéâtre de 350 places pour l’organisation de colloques internationaux.

Une bibliothèque et un gymnase viendront compléter les locaux à disposition des utilisateurs du site.
L’investissement travaux est évalué à 72 millions d’euros.

Pose de la première pierre

Le 14 décembre 2009, l'ensemble des acteurs du campus des STIC étaient réunis sur l'emplacement des futurs bâtiments pour la cérémonie officielle de pose de la première pierre en présence des représentants de l'Etat et des instances régionales et départementales. Cette cérémonie a marqué de façon concrète l'engagement des différents partenaires pour la réalisation de ce grand projet. Le Campus va permettre à EURECOM d'accélérer son développement à l'horizon 2012 et de renforcer la représentation de l'Institut Télécom dans les Alpes Maritimes.