Ecole d'ingénieur et centre de recherche en Sciences du numérique

Seminar: Réduction d'interférence par utilisation de relai

Aydin Sezgin - Chair of Digital Communications Systems, Department of Electrical Engineering and Information Technology Ruhr-University Bochum

Systèmes de Communication

Date: 17 décembre 2013

Les interférences sont reconnus comme une des principales limitations pour atteindre dans les réseaux sans-fil modernes la demande de débit en continuelle augmentation. En conséquence, les méthodes pour réduire les interférences ont un rôle central dans la conception et le fonctionnement de ces réseaux. Le déploiement de nouveaux n?uds de relai au sein du réseau est apparu comme une des méthodes pour réduire l'impact des interférences. En revanche, il n'est pas encore complètement compris comment exploiter d'une manière optimale ces relais pour améliorer les performances du réseau. Dans cette présentation, de nouveaux éléments sont présentés sur la manière de gérer les interférences d'une manière optimale dans un réseau élémentaire, que nous appellerons un canal d'interférence à relai (IRC). Plus en détail, une caractérisation à haut rapport signal-à-bruit (SNR) par les degrés de liberté généralisés (GDoF) de la capacité, qui est le débit maximum de communications fiables, est présentée. Dans ce but, de nouvelles bornes supérieures pour le GDoF sont démontrées et la preuve que ces bornes peuvent être atteintes est faite par l'intermédiaire d'un schéma dénoté comme la neutralisation coopérative des interférences. Des éléments de compréhension du placement optimal d'un relai et son impact sur le GDoF sont ensuite présentés. Par exemple, il apparait que le relai augmente le GDoF même dans le cas d'un canal relai-destination faible. De plus, à l'opposé du canal d'interférence classique, le GDoF n'est pas une fonction monotoniquement croissante avec la puissance des interférences dans le régime à fortes interférences.

Réduction d'interférence par utilisation de relai

Rechercher