Ecole d'ingénieur et centre de recherche en télécommunications

Jérôme HÄRRI

Jérôme HÄRRI
Jérôme HÄRRI
Eurecom - Communications Mobiles 
Maître de Conférences
04 93 00 81 34
04 93 00 82 00
335

Enseignement

  • Entre 2008 et 2010, il a dispensé un cours de niveau master sur la télématique routière et l'ITS (Systèmes de transports intelligents), à l'Institut technologique de Karlsruhe (KIT).
  • Depuis qu'il a rejoint EURECOM, il donne des cours dans le domaine de la communication sans fil des véhicules et des réseaux.

Mes cours

  • EmSim / Automne 2013 - Méthodologie d'émulation et de simulation

    • Bien que des tests opérationnels représentent l'évaluation ultime des performance des communications pour les systèmes de transport intelligents (STI) avant un déploiement commercial, le coût, la logistique et la sécurité des conducteurs et des passagers sont tous des facteurs limitant justifiant en premier lieu une évaluation par méthodologie de simulation ou d'émulation. Cependant, si les plateformes de simulation et d'émulation sont utilisées suivant une méthodologie erronée, la pertinence des résultats sera mise en doute.
    • Ce module couvre les bases de la méthodologie d'évaluation de performance par simulation et émulation, et a pour but de fournir une compréhension de l'architecture et des modèles d'un simulateur/émulateur, ainsi qu'un mode d'emploi sur l'établissement d'une campagne d'évaluation, sur la mise en place d' un scénario de test, sur la sélection des modèles les plus appropriés, sur la sélection du niveau de précision nécessaire, ainsi que sur les métriques assurant une validité statistique des résultats. Le module se poursuit avec une description des différences entre les approches par simulation ou émulation, et fourni à travers des études de cas, des exemples  d'utilisations pertinentes de simulateurs/émulateurs lors d'évaluation de communications pour STI.

     Sujets traités:

    • Simulateurs à Événement Discrets (SED)- définition d'un SED, ses propriétés et comment leurs fonctions fondamentales restent le coeurs de simulateurs/émulateurs plus complexes.
    • Représentation par Modèles - couvre les divers modèles qui constituent un SED, tels que les modèles de communication et de réseaux, de mobilité et de trafic de données, ainsi qu'une étude  de méthodologies pour une description au plus proche de la réalité.
    • Précision des modèles- de l'application dépend le niveau de précision des divers modèles d'un DES. Cette partie couvre diverses approches, du plus précis (niveau bit ou paquet), au plus grossier (niveau système ou applicatif).
    • Bases sur les Nombres Aléatoires- Les nombres aléatoires jouent un rôle crucial dans les évaluations par simulation/émulation, et leurs utilisations corrects doivent être comprise.
    • Outils Statistiques pour Évaluation de Performance- Les bases de statistique pour une évaluation de performance statistiquement correct.
      • Simulation  contre Émulations - Les différences entre les deux approches, leurs modèles, leurs niveaux de précision, leurs objectifs, et leurs avantages et inconvénients. 
      • Étude de Cas - À travers divers études de cas d'usage pour les STI, deux simulateurs et un émulateur sont décrits, ainsi que fonctionnalités et leurs méthodes d'utilisation.

    /

  • MobMod / Printemps 2014 - Modélisation de la Mobilité

    • Ce module offre une description des techniques les plus avancées de modélisation de la mobilité pour les véhicules. L’objectif est premièrement de décrire les défis d’une modélisation au plus proche de la réalité, mais également de mettre en avant l’impact de la mobilité sur les communications, ainsi que d’illustrer les avantages à étudier et comprendre les caractéristiques spécifiques de la mobilité véhiculaires pour une plus grande efficacité  des applications STI. 
    • Ce module couvre une large gamme de méthodologies de modélisation, de la modélisation par flux (à un niveau micro-, meso-, ainsi que macroscopique), à la modélisation à large échelle du trafic véhiculaire (matrice Origine-Destination, planification de route). Ce module conclu par une description et une vue d’ensemble de divers simulateurs basés sur les modèles décrits précédemment et disponibles à la communauté travaillant dans les STI.

      Sujets traités:

    • Modélisation de Mobilité Véhiculaire par Flux –Les modèles de flux véhiculaires décrivent les mouvements de chaque véhicule par rapport à son environnement de manière similaire à des flux. Ces modèles représentent les interactions entre véhicules à un niveau microscopique, mésoscopique ou macroscopique, et ont été étudiés depuis les années 50.
      • Objectifs d’apprentissage : comprendre les bases des modèles de flux et acquérir une compréhension claire des différentes approches dans ce domaine.
    • Modélisation du trafic véhiculaire –La modélisation microscopique de la mobilité des véhicules ne représente qu’une part incomplète de l’objectif d’obtenir une représentation réaliste de la mobilité véhiculaire. Les véhicules se comportent à un niveau « large échelle » suivant des modèles déterminés par les routes, par les préférences et habitudes des conducteurs, ou par des contraintes liées à des événements statiques ou dynamique sur les routes. Cette section couvre les différentes approches afin de modéliser ce type de comportement macroscopique, de la mobilité aléatoire, aux modèles d’activités (matrices Source-Destination) ou basés sur des agents.
      • Objectifs d’apprentissage : comprendre le rôle de l’environnement et de l’humain dans le trafic routier, et savoir en tirer parti dans le cadre des applications STI.
    • Simulateurs de Trafic Véhiculaires –Les modèles que ce soit à un niveau microscopique ou macroscopique ont été développés et implémentés  depuis plus de 20 ans dans des simulateurs de trafic routier. Bien étant initialement  que des simulateurs complexes et propriétaires développés par et pour le monde des transports, ces simulateurs ont depuis été adaptés aux besoins de la recherche en communications et en réseaux, notamment par le développement d’outils ‘open-source’ capables d’interagir avec des simulateurs de réseaux. Dans cette section, une vue d’ensemble détaillée est présentée des simulateurs de mobilité véhiculaire disponibles pour la recherche en réseau et communication, avec un aspect particulier sur l’interaction très particulière entre les simulateurs de mobilité et de réseau.
      • Objectif d’apprentissage : acquérir une vue et compréhension globale des simulateurs de trafic véhiculaires disponible à la communauté STI, et comprendre leurs avantages et limitations.

  • MobWat / Printemps 2014 - Technologies d'accès sans fil

    • Ce module traite essentiellement des techniques les plus récentes pour un accès sans fil.
    • Les caractéristiques d'accès sans fil seront abordées dans un contexte de communication véhiculaire pour les Systèmes de Transports Intelligents (ITS).
    • Les étudiants intéressés apprendront à discerner les différents aspects d'un accès sans fil distribué, à intégrer l'impact de la mobilité, à différentier les types de paquets et à gérer la QoS, le rôle de la distance, des politiques de transmission, ou de l'environnement dans la qualité de communication sans fil, et finalement l'impact des technologies d'accès sans fil véhiculaire dans les futurs ITS.
    • Ce module place l'aspect expérimentation au premier plan et contient 3 sessions de travaux pratiques pour 4 cours.

  • PlanIFR / Printemps 2014 - Planification des Infrastructures

    • Les systèmes de transport intelligent sont basés sur une architecture de communication sans fil dont le rôle est de fournir une connectivité aux utilisateurs et véhicules basée sur des technologies d’accès hétérogènes (LTE, WLAN, 802.11p) et sur des schémas de communications V2V ou V2I en simple ou multi-saut.
    • Un composant crucial reste une couverture suffisante fournie par une infrastructure de communication, notamment pour les applications nécessitant une connectivité globale, ou afin de palier à une faible pénétration de communications dédiées inter-véhiculaires. Une telle couverture peut être fournie par un réseau cellulaire, mais la particularité des réseaux sans fil pour les STI est qu’une couverture continue n’est ni forcément nécessaire ni optimale, la majorité des applications STI étant basés sur des services géo-localisés. La couverture, et donc le déploiement, d’infrastructures radio doit être adapté aux besoins des applications STI et en fonction de la mobilité et de la connectivité véhiculaire, dont le but est de satisfaire à la fois l’utilisateur et l’opérateur. Un placement d’infrastructure de communication judicieux participera au succès des applications STI.
    • L’objectif de ce cours est donc d’étudier les méthodes disponibles afin d’optimiser la couverture radio d’une part, et d’autre part afin de placer des infrastructures relai aux endroits judicieux par rapport aux applications STI.

  • PlanTP / Printemps 2014 - Planification des Transports

    • L’objectif des communications sans fil pour les systèmes de transport intelligents est d’optimiser l’utilisation des infrastructures routières et les transports publics et privés, notamment en incitant à la multi-modalité entre plusieurs systèmes de transport.
    • L’intérêt majeur des communications sans fil est de faciliter l’échange d’informations nécessaire à cet effet. Il est donc important de comprendre les mécanismes de planifications de transports publiques (routes, horaires, volume) ou privés (logistique, trafique etc..), ainsi qu’à leurs interactions, afin d’évaluer où et comment les communications sans-fil pourraient aider à leur optimisations. L’objectif de ce cours est donc de fournir les bases de la planification des transports routiers avec un aspect particulier sur la planification dynamique et sur la modélisation de la multi-modalité.

  • Stand / Automne 2013 - Activités de standardisation

    • Depuis quelques années, les communications sans fil pour les STI ont faits l’objet d’efforts de standardisation importants. Il reste cependant difficile d’avoir une vue d’ensemble des différents aspects car la standardisation s’effectue en fonction de différents pays et de différentes couches protocolaires (ex : IETF pour IP, IUT pour les fréquences, IEEE pour 802.11p et WAVE, ETSI/ISO pour la couche OSI ITS pour l’Europe et le monde, respectivement). Il reste néanmoins important de connaitre les protocoles et standards disponibles pour les STI afin de pouvoir évaluer au mieux l’impact des communications sans fil sur les STI, et de développer de nouvelles solutions le cas échéant.
    • L’objectif de ce cours est de fournir une vue d’ensemble des activités de standardisation des communications sans fil pour les STI dans les organismes et consortia de standardisation majeurs que sont l’IEEE, l’ETSI, l’ISO, l’IETF et le SAE, afin notamment de connaitre les similarités et les différences entre les standards ITS en Europe et dans le reste du monde.

  • TraffEEc / Printemps 2014 - Emission et Efficacité du Traffic

    • Les ITS sont également appelés à avoir un impact positif sur l’environnement, mais cette évaluation nécessite une méthodologie particulière prenant en compte la dynamique des véhicules sur la pollution générée. Un point important est l’utilisation de modèles de pollutions et de consommation à même de représenter l’impact du trafic routier sur l’environnement.
    • Dans ce cours, nous allons présenter les divers méthodes et modèles disponibles dans les domaines notamment d’émission de polluants, le bruit ambiant ou la consommation en combustible fossile ou électrique. Nous illustrerons leurs utilisations à travers des cas d’usage typiques.

Rechercher




Distinctions

  • En Juillet 2013, il a reçu le Best Poster Award avec ses co-auteurs Bernhard Kloiber et Thomas Strang pour l'article "Tweaking vehicular safety communications" (BMW Eurecom TUM Summer School on Smart Mobility 2020)
  • Lors de la Conférence MSWIM 2011, il a reçu le Best Demo/Poster Award avec le professeur C. Bonnet pour l'article "Modeling and Simulating ITS Applications with iTETRIS".
  • Il a reçu le Prix de la meilleure publication technique de la VTC automne 2005, 62e IEEE Vehicular Technology Conference, Dallas, Etats-Unis, avec le professeur Christian Bonnet pour le papier intitulé "Une durée minimale de déplacement des véhicules".