Ecole d'ingénieur et centre de recherche en télécommunications

Amélie GYRARD

Amélie GYRARD
Amélie GYRARD
Eurecom - Communications Mobiles 
Doctorant
04 93 00 81 92
04 93 00 82 00
420

Thèse

Réseaux de capteurs sémantiques et problématiques de sécurité des futures architectures mobiles

Responsable(s)

  • BONNET, Christian

 

 

 


 

Aujourd'hui, les réseaux de capteurs sont de plus en plus exploités dans de nombreux domaines : la domotique, la détection des problèmes environnementaux (incendies, inondations...),  militaires (détecter les mouvements des ennemis, analyser le terrain en amont...), la médecine (pacemaker, gélules...), ainsi que dans le domaine commercial (surveillance d'un produit, cartes de transports...).  Une des premières problématiques actuelle est comment agréger toutes les informations provenant de ces capteurs, de façon spontanée ou bien à la demande, tout en respectant le passage à l'échelle. Nous prendrons en compte les propriétés spatiales, temporelles [20]... , nous souhaitons, par exemple, obtenir des réponses à de telles questions : quelle est la consommation électrique de toute une résidence (plusieurs immeubles) ?  Un des enjeux serait également d'interagir avec le téléphone mobile d'une personne et de le mettre automatiquement en mode silencieux, par exemple lorsque la personne entre dans une salle de cinéma.

 

Une des innovations serait de s'inspirer des méthodes sémantiques afin d'obtenir une agrégation intelligente. Il existe actuellement de nombreux standards pour décrire des réseaux de capteurs (OGC SWE [5, 13, 14, 15, 16]...). Ces réseaux de capteurs sémantiques devront respecter le passage à l'échelle [17]. L'architecture devra être facile à déployer et résistante aux pannes, pour respecter ces contraintes nous adoptons la topologie maillée.

 

Il est nécessaire d'avoir des couches d'abstractions afin de hiérarchiser nos traitements, un des candidats est la norme 802.21. Les éléments d'agrégations discuteront entre eux afin de s'échanger des informations sémantiques, ils communiqueront avec le protocole MIH de la norme IEEE 802.21 [2]. Cependant, la couche MIH User de ce protocole sera amélioré afin d'assurer la confidentialité ainsi que le traitement des données sémantiques. Les communications locales et distantes seront gérés suivant l'article [4, 11].  Les échanges de messages se feront comme ceux définis dans [9] et [10].

 

Nous commencerons par un état de l'art concernant les standards des ontologies dans le domaines des réseaux de capteurs . Il sera peut être nécessaire de créer une nouvelle ontologie. Nous devons choisir quel framework utiliser pour stocker nos données sémantiques (Sesame [6], Jena[12] ...), et choisir une architecture pour nos réseaux de capteurs sémantiques [1], [16], [18], [19].Il faudra également définir les blocs fonctionnelles de l'architecture et des couches d'abstractions. Cette nouvelle architecture sera sécurisée afin de protéger tous les données y circulant, nous nous baserons sur [7,8]. Un des problème qui se posera est d'avoir une architecture sécurisée de réseaux sémantiques garantissant le passage à l'échelle.